couture·Etoffes·J'ai testé...

Vogue, vogue

titre

J’ai eu la chance de faire partie des testeuses de la nouvelle collection Louis Antoinette Paris, la petite marque de patrons qui monte, qui monte, porté par Floriane, Romain et Julien.

Ce que j’aime chez Louis Antoinette, c’est l’allure classique avec les petits détails qui font la différence. La petite dose d’humour qui pimente l’identité visuelle et tous les textes, la clarté des explications, les supports et tutoriels sur le blog. On sent bien le téléscopage des trois personnalités, une fille et deux gars, et l’envie de faire pétiller tout ça.

J’avais participé au concours #hacklamode avec la robe La Parisienne, où le patron de la robe était offert, et j’avais été plus que satisfaite de la qualité de la planche patron et du livret (cf. article consacré). Bon, j’avais pas trop hacké, je dois bien le dire, il y avait juste ma touche en plus. J’ai juste hâte de voir le prochain concours, et d’y aller plus franchement !!

L’histoire qui m’amène à écrire aujourd’hui a commencé en juillet… À vrai dire, j’avais été déçue par le livret d’explication de « La Parisienne en été », et j’ai poussé un petit coup de gu… sur Instagram. Outre la réponse immédiate et fair-play de l’équipe, quelques semaines plus tard, Floriane me propose de tester un modèle ; j’ai trouvé ça très bon esprit. De toute façon, quand je réagis c’est que je suis déçue, et ça veut dire qu’au départ j’avais des attentes, et donc de l’estime. J’ai vraiment apprécié le déroulé du premier contact. Et tout le test s’est déroulé dans cette même atmosphère sympa et limpide, très agréable.

Après avoir accepté le principe du test, Floriane m’a proposé un modèle, une robe. J’ai bien aimé l’idée qu’elle avait sélectionné celle-ci, par rapport à ce qu’elle avait pu cerner de mon style. Et ça tombait bien, la robe en question me plaisait ! D’ailleurs, maintenant que la collection entière a été dévoilée, je dois avouer qu’elle est ma pièce préférée…………

Venons-en à la robe.

img_5640

img_5643

Vogue est une robe classique, facile à vivre, mais pas sans personnalité : ses petits plis devant, ses découpes et ses poches lui donnent suffisamment de caractère pour qu’elle soit remarquée. Cousue dans un tissu uni ou imprimé, elle changera complètement d’humeur. Je me suis d’ailleurs amusée à l’assortir à divers accessoires pour créer de multiples styles. Sage ou pop, excentrique ou joyeuse !

img_5546

Foulard Claudie Pierlot

Collier Kookaï

Collans Gambettes Box

Escarpins Jonak

Elle a une coupe trapèze ; aussi, si vous hésitez entre deux tailles, optez pour la plus petite. J’ai taillé un 40 mais clairement la prochaine fois je ferai un 38, la différence se verra surtout au niveau du dos à mon avis.

p1070011

Techniquement, Louis Antoinette l’a classée en niveau 2. Je dirais qu’elle nécessite quand même de la dextérité et de la minutie pour faire des plis et des arrondis bien symétriques devant, pour poser le long zip invisible, et pour bien aligner les empiècements dos. Mais en s’appliquant le résultat ne sera que plus gratifiant !

Je l’ai cousue dans une gabardine de soie H. de chez Bennytex, je voulais un peu de rigidité pour la première version. C’est un magnifique tissu, hyper facile à travailler. Ma robe n’est pas parfaite, mais les défauts sont de mon fait : la pose du passepoil m’a un peu compliqué la tâche devant, et j’ai buggé sur le haut du zip, dont le positionnement est pourtant bien expliqué dans le livret. Des défauts que j’ai pu rattraper à la main.

Le petit pli creux au bas de la manche et la longueur de celle-ci sont très élégants.

La séance photo s’est faite un peu à l’arrache. Deux mères de famille, qui se donnent rendez-vous entre deux obligations, forcément on va vite vite, le temps était excécrable et la jolie petite rue un peu sale, mais on s’est bien amusées et Aline a été super gentille et patiente comme toujours… ma partenaire de couture a le sourire le plus photogénique que je connaisse !

Mon idée pour le stylisme à la base c’était Back to School, c’était vraiment ce que m’inspirait Vogue dans un premier temps, en cohérence avec le choix du tissu et le rendu. Il faut dire que je n’ai découvert le nom de la robe et le thème de la collection que quelques jours avant sa sortie ! C’était carte blanche à l’interprétation ! Des tons bleus, rouges, du plat, un col, du sérieux, mais preppy et féminin quand même. On a injecté un peu de glam dans tout ça, et voici le manteau wax qui débarque (idée d’Aline !), avec les chaussures tape-à-l’oeil. Tout ce que j’aime.

Merci à Floriane et ses acolytes de m’avoir donné cette opportunité, j’ai eu beaucoup de plaisir à faire ce test.

Enjoy !

img_5601img_5589

img_5572

Trousse Petit Bateau

collants Gambettes Box

Boots Mellow Yellow

col Cos

collier artisanal du Vénézula

 

eg2filtre-vert-1

col Cos

manteau homemade

Escarpins Kookaï

img_5619img_5624img_5628img_5633

Ce manteau mi-saison je l’ai cousu il y a un moment déjà, dans le « frère » du coupon de wax d’Eole, trouvé à Château-Rouge. C’est le modèle R du livre Exclusivement féminin de Noriko Sasahara aux Éditions de Saxe (je m’aperçois en écrivant cet article que le livre n’est plus disponible !…). J’avais modifié les manches, pagodes à l’origine, pour les rendre étroites. À lui seul il booste n’importe quelle tenue. Je l’aime…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Vogue, vogue »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s