Uncategorized

Balmoral #1

dscf2811

Et voici la sortie du nouveau haut de Dessine-moi un patron… (J’en profite pour introduire mon nouveau mannequin, prénommé Irène !)

Cet automne aux airs d’été indien s’ouvre donc avec le top Balmoral, un petit haut épuré avec deux détails particuliers. L’inspiration est écossaise, et je dois dire que mes rêveries stylistiques cet été étant largement à base des costumes de la série Outlander, mon petit coeur de modeuse/couturière a bondi lorsqu’Emilie a dévoilé les premières photos de la collection sur son Instagram, tant la proximité de nos univers était évidente.

dscf2813

Comme toujours depuis que je couds les patrons d’Emilie, les pièces tombent nickel, le livret et ses illustrations sont impeccables et dédramatisent les étapes délicates. Donc, coudre Balmoral est un jeu d’enfant – ou presque. Le fini des ouvertures est vraiment clean. Pour une maniaque comme moi, qui se régale des photos « sur l’envers » d’une autre Emilie, c’est le bonheur !

dscf2816

Pour cette version, aujourd’hui, j’ai supprimé le pli creux (rien de plus simple, il suffit de décaler la pièce devant en mettant la pliure du tissu sur le repère de piqûre du pli ; c’est dix fois mieux expliqué dans le livret……..). En revanche, j’ai ajouté un passepoil homemade sur les ouvertures d’épaule, pour donner plus de tenue car mon tissu est fin, et souligner le bleu-gris de mon imprimé. J’ai choisi de coordonner le biais d’encolure au passepoil (moi, la flemme de faire mon propre biais ? Comment ça ??). Contrairement à ce qui se fait 80% du temps, ce biais d’encolure n’est pas une propreté, il est apparent. Et c’est tant mieux : le rendu est plus fini, plus « couture », ça ne gondole pas, ni autre fronce ou sur-épaisseur disgracieuses qu’on peut connaître avec un biais de propreté.

dscf2815

Je dois dire qu’au départ, le « coldshoulder » me faisait un peu peur… Ce n’est a priori pas mon genre. J’avais proposé à Emilie une version où l’ouverture d’épaule était comblée par de la guipure. Et puis au fil de mes réflexions et des versions dévoilées sur Instagram par la créatrice, il était clair que ce détail pouvait se glisser dans un look sage, et j’ai décidé de me lancer !

dscf2817

Ce tissu, issu de mon stock, est un coupon que je gardais précieusement depuis quelques temps, un coton suisse (si soyeux et frais qu’on pourrait le prendre pour de la soie) Paul & Joe à l’imprimé féérique, déniché par mon marchand de tissu préféré, William, du marché de Nogent sur Marne.

dscf2814

Bref, je n’ai pas fini de porter mon joli top ! Pour aujourd’hui, déjà, je sais que je le porterai avec mon short Carlotta et mes clogs bleu ciel chéries…

Une fois de plus je te remercie Emilie pour ta confiance – et ceci n’enlève rien à mon objectivité, croyez-moi.

À bientôt pour une autre version cooooomplètement différente !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s