couture·Etoffes

Le trousseau de Gustave

J’ai remarqué au fil des interviews de couturières amatrices que la venue d’un enfant est souvent un déclic. L’attente est propice aux projets, à l’envie de préparer soi-même le nid du futur bébé – qui dès son arrivée ralentira considérablement notre cadence de couture !… Dans mon cas, si la couture a toujours plus ou moins fait partie de ma vie, chaque enfant a été un booster de créativité, c’est clair.

Pour chacun de mes enfants j’ai pris beaucoup de plaisir dans ces préparatifs. Je voulais personnaliser leur univers, imaginer des harmonies de couleurs, motifs et matières, façon sans doute de me projeter déjà dans l’arrivée de ce petit être.

Pour l’aînée, il y a eu beaucoup de blanc avec quelques touches de Liberty roses légers. J’avais tout mon temps : je me souviens avoir passé des heures entières à coudre des nouettes à la main. Pour la seconde, arrivée 13 mois plus tard, je n’avais pas autant de temps libre ; la couture s’est résumée au plus simple, c’est-à-dire à ce que je ne pouvais pas trouver dans le commerce. Nous n’avions pas voulu connaître le sexe, j’ai donc articulé la déco de lit autour des tissus étoilés de France Duval Stalla (grises sur brume et blanches sur orageux), mixtes sans manquer de charme.

Quand nous avons appris, il y a maintenant un an, que nous attendions un petit garçon, j’ai aussitôt eu envie de puiser dans le couleurs plutôt masculines des nombreux Liberty. Et il y a vraiment de quoi faire ! J’avoue qu’après deux filles, j’avais envie de travailler différemment les tissus, et je me suis lâchée sur les variations autour du bleu… Mitsi, Cars, Capel, Baby Rainbow et le magnifique In The Queue For The Zoo (qui servira même pour le faire-part), sans oublier le superbe Betsy galet de Cousette : voici pour les imprimés choisis. Un accord de bleus, gris et moutarde en petites touches.

Avant la couture, il y a eu la déco du « coin bébé » installé dans notre chambre. Petites niches tapissées de tissu, guirlande de leds issue du superbe livre de Fikou Mikou.

deco - copie
Captures instagram – qualité pourrie……..

L’essentiel des cousettes s’est fait dans les dernières semaines.

DSCF2218

Des mètres et des mètres de biais, posé avec plus ou moins de patience et de minutie (hum hum). Par bonheur un site très malin fait régulièrement des ventes privées de biais Liberty, par 5m, à prix très intéressant (je vous le dévoile ou pas ce bon plan ?!).

DSCF2205

L’éponge blanche de la sortie de bain et des bavoirs vient de chez Bennytex. Ah, Bennytex, découvert grâce à Annie Coton, ce lieu complètement fou, caverne d’Ali Baba, lieu de perdition, comme vous préférez, quelle trouvaille… Bref, cette éponge est incroyablement douce, lourde, elle ne bouge pas au lavage, elle est parfaite. Le « triangle de tête » de la sortie de bain est en lange teinté par mes soins. Il bouloche un tout petit peu, mais ne bouge pas et s’adoucit au fil des lavages.

DSCF2207

Le matelas à langer de voyage est à la façon des merveilles vendues par Barnabé aime le café, selon un patron perso. Le Liberty enduit vient de chez Linna Morata, l’étoile grise est un pression Kam. J’en ai bavé avec les coutures croisées esprit matelassé sur le tissu enduit !… Un masking tape de mauvaise qualité que j’ai eu un mal de chien à retirer sans abimer les coutures…

Je cherchais un modèle de porte-tétine assez mignon et pratique, et puis un soir, mon regard se pose sur un mini-camembert de la dinette des filles et eurêka ! je trouvai ma forme de base. Patron et tuto perso ! Je le publierai bientôt, sait-on jamais, ça peut intéresser quelqu’un.

DSCF2215

J’ai aussi cousu le petit gilet de berger « hobo » du lapin-doudou Petit Bateau, on va dire que je n’avais que ça à faire… C’était assez drôle à assembler d’ailleurs, une sorte d' »À bas les chutes » (à la façon d’Émilie)  de l’extrême ! Hobo car chaque pièce – y compris la doublure – est composée d’un motif différent.

Et enfin, une petite guimpe en 3 mois, issue des Intemporels (merci encore Lili Ludi !), dont j’ai redessiné le col façon pétales, et remplacé les boutonnières au dos par des boutons pression (au bout du troisième, on sait ce qui est juste impossible à l’habillage !…).

DSCF2217
Le Betsy galet a subi une petite modif de couleur au lavage… le syndrome de la chaussette rouge, très fréquent au retour de la maternité dans mon cas !…

Voilà, j’étais fière comme tout d’avoir tout ce petit trousseau à la maternité, de lover mon petit Gustave joli dans des pièces uniques et faites avec amour. Peut-être un détail pour vous, mais entre couturières on se comprend, j’en suis sûre !

Une prochaine fois je vous parlerai du trousseau de la maman, ou comment j’ai cogité sur l’épineuse question du sac à langer home made

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le trousseau de Gustave »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s